Personne n’a marché sur la Lune !

C’est l’histoire de trois comédiens qui veulent créer un spectacle à partir d’interviews d’enfants et ados végétariens. Ils vont donc nous raconter l’histoire de Violette, qui du jour au lendemain décide d’arrêter de manger de la viande. Mais ses parents s’inquiètent. N’est-ce pas dangereux pour sa santé ? Entre les
avis contradictoires des médecins, les affirmations sans fondements qui fleurissent sur Internet, les pseudo études scientifiques, les fake news et les guerres d’opinions qui font rage sur les réseaux sociaux, Violette ne sait plus qui elle doit croire. Noyée dans un flot d’informations invérifiables, elle ira même jusqu’à douter que des êtres humains aient un jour marché sur la Lune…

A l’opposé d’une attitude protectrice ou paternaliste, je veux pousser l’enfant à réfléchir, à questionner, à se renseigner, à ne pas tout croire sur parole, à développer un esprit critique et à se forger ses propres opinions. C’est une vraie démarche d’éducation aux médias, tant sur le fond – notre héroïne va plonger dans le web à la recherche d’informations et se noiera dans un flot d’approximations, de fake news et de théories du complot, jusqu’à se mettre à douter que l’homme ait un jour marché sur la Lune – que sur la forme – ceux qui écrivent la fiction ont conscience de véhiculer un propos, d’autant plus qu’ici ils s’adressent à des enfants, et ils finiront même par créer une fausse interview. Avec en prime une mise en abyme de la pratique du théâtre jeune public : que peut-on dire ou montrer aux enfants ? Faut-il être pédagogique ? Doit-on les protéger ? Ou au contraire leur fournir de nouvelles clés pour comprendre le monde, quitte à les troubler ? Je trouve ça magnifique que des enfants et adolescents puissent voir des adultes se poser ces questions. (Alexandre Drouet, auteur et metteur en scène)

Quelques aspects de la pièce à exploiter
Comment vérifier la fiabilité d’une information ?
Quelle est la différence entre fiction et reportage ?
Les fake news, qu’est-ce que c’est ?
En quoi consistent les théories du complot ?
Quelle est la responsabilité des artistes dans le propos d’une œuvre ?


La pièce s’adresse aux élèves entre 10 et 14 ans environ


Représentations scolaires (55 min. + rencontre possible avec les artistes)
le jeudi 11.03 à 13h00

le vendredi 12.03 à 9h30 (option)
Vous trouverez sur cette page les informations et modalités concernant les réservations.

Ceci pourraît vous intéresser

Recevez notre newsletter