L’illusion verte

Un documentaire de Werner Boote | Autriche, 2019, 1h37

À l’heure où les initiatives individuelles et collectives se multiplient en faveur d’une vie plus harmonieuse avec la nature qui permettrait d’enrayer le réchauffement climatique et de préserver la terre, le réalisateur autrichien interroge la manière dont les grandes multinationales parviennent à tromper le consommateur éco-responsable grâce au greenwashing, une pratique qui consiste à verdir leur image par le biais de labels qu’ils créent eux-mêmes. Or dans un grand nombre de cas, ces labels « de qualité » masquent la poursuite d’activités uniquement motivées par le profit, au mépris des droits de l’homme et du respect de l’environnement.
Accompagné de Kathrin Hartmann, écologiste engagée et experte en greenwashing, Werner Boote sillonne le monde pour nous montrer l’ampleur des dégâts et dénoncer les mensonges de ces grosses entreprises industrielles. Il donne notamment la parole aux populations indigènes directement touchées par leurs pratiques mais aussi à des intellectuels à la recherche de solutions comme Noam Chomsky, qui conclut à la nécessité d’une législation applicable aux entreprises ou Raj Patel, professeur à l’université d’Austin, qui, dans le même sens, appelle à une régulation de l’industrie par le politique car, dit-il « ce n’est pas en faisant nos courses que nos choix deviendront des lois… »

À partir de 14 ans

Quelques aspects du film à exploiter
Le greenwashing
Le réchauffement climatique
Le citoyen face aux multinationales
Politique, démocratie et régulation de l’industrie

Au Cinépointcom, du 30 avril au 05 mai

Prix par élève : 4 €

Ceci pourraît vous intéresser

Recevez notre newsletter