Le cochon, le renard et le moulin

Un film d’animation d’Erick Oh | États-Unis, 2019, 50 min, sans paroles

Un tout petit cochon vit avec son père au sommet d’une colline menacée par un énorme nuage noir. Afin de protéger les occupants des lieux en son absence, son papa a construit au sommet de la butte un moulin à vent dont les ailes tournent à plein régime pour tenir à distance cette sombre brume prête à envahir la colline. Resté seul auprès du moulin, le jeune cochon pas très rassuré fait un jour la connaissance d’un renardeau avec qui il se lie d’amitié. Ensemble, ils partent à la découverte de leur environnement et des premiers apprentissages…
Rempli d’humour et de tendresse, ce moyen métrage d’animation se compose de dix chapitres autononomes mais organisés en un recueil parfaitement cohérent sur le thème du grandir et du vivre ensemble. L’on suit ainsi l’évolution du petit cochon, de sa naissance aux retrouvailles avec son père au terme d’un parcours où il apprendra le sens des responsabilités (vis-à-vis du moulin, de la vie d’une fleur…), le sens de l’amitié (avec un petit renard, un poisson pourtant bien contrariant…) mais aussi à dépasser ses peurs et à aller de l’avant.
Adapté des livres illustrés de Robert Kondo et Daisuke Tsutsumi intitulés Le Gardien du barrage, Le Cochon, le Renard et le Moulin nous plonge, dès les premiers instants, dans un univers épuré et fascinant de poésie : des traits à l’encre de Chine dessinent des formes simples teintées à l’aquarelle, animant peu à peu la colline blanche de vie et de couleurs pour délivrer finalement un message écologique de première actualité.

À partir de 4 ans

Quelques aspects du film à exploiter
Grandir
Découvrir le monde
Avoir un ami
La pollution
Le graphisme du film

Au Cinépointcom, du 12 au 18 février

Prix par élève :  3,50 €

Ceci pourraît vous intéresser

Recevez notre newsletter