fbpx
Conférence

Les théories du complot : introduction et présentation de ses enjeux contemporains

A la Haute Ecole Robert Schuman Réservation

L’attaque du 11 septembre a été organisée par les services secrets israéliens…
L’homme n’a pas été sur la Lune, tout a été filmé dans un hangar par Stanley Kubrick…
Des hommes lézards extraterrestres dirigent le monde…

On ne compte plus le nombre de nouvelles versions alternatives qui revisitent l’histoire sur Internet. Ce phénomène en expansion est qualifié de « théorie du complot ». Que recouvre exactement cette notion à la mode ? Est-ce un véritable concept ou un fouillis idéologique servant à disqualifier certains protagonistes du débat public ? Les théories du complot ne constitueraient-elles pas, au fond, les signes avant-coureurs d’une crise sociétale beaucoup plus profonde ?
C’est à ces questions (et bien d’autres) que la conférence tentera de répondre en s’appuyant sur une large documentation et un outil commun plus précieux que jamais : l’esprit critique.

Cette conférence de Sébastien Chovaney (ULB) est la première d’un cycle consacré au phénomène de plus en plus inquiétant des Théories du complot.
Voici le programme des autres conférences (cliquez sur le titre de la conférence pour en savoir plus) :
– 14.02 à 20h15 : Le regard rhétorique sur les théories du complot
– 14.03 à 20h15 : Les outils pédagogiques de l’esprit critique face aux théories du complot
– 11.04 à 20h15 : Les théories du complot et les médias : les raisons d’un engouement réciproque
– 09.05 à 20h15 : Le complotisme dans l’Histoire : éclairages et nuances sur la situation contemporaine

Entrée pour 1 conférence : 12 €
Abonnement pour les 5 conférences : 50 €
Entrée HERS pour 1 conférence : 6 €
Art. 27 pour 1 conférence : 1.25 €
Réservation

Sébastien Chovaney
Diplômé d’un régendat en français / morale à la Haute École de Bruxelles puis d’une maîtrise en Langue et Lettres françaises, Sébastien Chonavey est aujourd’hui doctorant en rhétorique à l’Université libre de Bruxelles et enseignant en Haute-École. Professeur dans plusieurs école de Bruxelles, il s’est intéressé aux théories du complot depuis ses premiers contacts avec des élèves puis au populisme avant de concentrer son travail au sein du Groupe de recherche en Rhétorique et Argumentation Linguistique (GRAL) sur les discours écologistes.

Ceci pourraît vous intéresser

Recevez notre newsletter