Ciné-club de la 56° Dimension, Cinéma

Le nom des gens

Au Centre culturel de Libramont

Bahia Benmahmoud, jeune femme extravertie, se fait une haute idée de l’engagement politique puisqu’elle n’hésite pas à coucher avec ses ennemis pour les convertir à sa cause – ce qui peut faire beaucoup de monde vu qu’en gros, tous les gens de droite sont concernés. En règle générale, elle obtient de bons résultats. Jusqu’au jour où elle rencontre Arthur Martin, comme celui des cuisines, quadragénaire discret, adepte du risque zéro. Elle se dit qu’avec un nom pareil, il est forcément un peu facho. Mais les noms sont fourbes et les apparences trompeuses…
Michel Leclercq signe une comédie très attachante, portée par un duo d’acteurs complices, Jacques Gamblin et Sara Forestier (César de la meilleure actrice). Avec sa mise en scène sympa et enlevée, Le nom des gens parvient à tisser avec le spectateur un lien de confidence et de proximité qui rend touchantes des situations cocasses et souvent drôles, même sur des sujets très sérieux.

C’est une comédie de gauche très adroite. Impertinente et drôle sur des sujets pourtant sensibles tels que l’identité nationale et les origines. (Emmanuèle Frois, Le Figarscope)

De Michel Leclerc (France, 2010, 1h44)
Avec Jacques Gamblin, Sara Forestier, Zinedine Soualem, Jacques Boudet
César de la Meilleure actrice et du Meilleure scénario
8 € (prix unique)
Art. 27 : 1,25 €

Ceci pourraît vous intéresser

Recevez notre newsletter