Cinéma, La 56° Dimension

La vie est belle

Au Centre culturel de Libramont

Le décès de son père oblige un homme à reprendre l’entreprise familiale de prêts à la construction, qui permet aux plus déshérités de se loger. Il entre en conflit avec l’homme le plus riche de la ville, qui tente de ruiner ses efforts. Au moment où il approche de la victoire, il égare les 8.000 $ qu’il devait déposer en banque. Le soir de Noël, désespéré, il songe au suicide. C’est alors que le Ciel dépêche à ses côtés un ange de seconde classe, qui pour gagner ses ailes devra l’aider à sortir de cette mauvaise passe…
Un des nombreux chef-d’œuvre de Frank Capra, porté par le talent incommensurable de James Stewart. La vie est belle est un conte de Noël optimiste qui rend foi en l’homme. Un des premiers feel-good movie, un vrai film classique hollywoodien porté par la grâce.

Fable morale, sociale, humaine, comédie américaine effervescente, récit fantastique et mélodrame assumé, tout se fond en une composition équilibrée, colorée, inouïe, magistrale. (Gilbert Salachas, Télérama)

De Frank Capra (USA, 1947, 2h09, VOSTFR)
Avec James Stewart, Donna Reed, Lionel Barrymore
Golden Globe 1947 du Meilleur réalisateur

8 €

Ceci pourraît vous intéresser

Recevez notre newsletter