Cinéma, Coup de coeur cinéma

Green Book : sur les routes du Sud

Cinépointcom Libramont

En 1962, un videur italo-américain est engagé pour conduire et protéger un pianiste noir de renommée mondiale lors d’une tournée de concerts dans le Sud ségrégationniste. Ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements acceptant d’accueillir les personnes de couleur. Dans un pays où les droits civiques commencent à se faire entendre, les deux hommes vont être confrontés au pire de l’âme humaine, dont ils se guérissent grâce à leur générosité et leur humour.

En jouant sur l’inversion du rapport de domination, Green Book a plus à offrir qu’un décalque de Miss Daisy et son chauffeur. L’opposition entre le prolétaire videur de boîte de nuit, gentiment beauf et xénophobe comme l’Américain moyen dans les années 1960, et son élégant patron noir, qui n’a jamais mangé de poulet frit avec les doigts, échappe à la caricature en se déplaçant sur le terrain politique. Dans un pays où les Noirs sont encore plus souvent tués par la police aujourd’hui qu’ils n’ont été lynchés pendant la ségrégation, il semble utile de faire preuve de pédagogie et d’humour pour rappeler cette page sombre de l’histoire récente des Etats-Unis. (d’après Jérémie Couston, Télérama)

De Peter Farrelly (USA, 2018, 2h10, VOSTFR)
Avec  Viggo Mortensen, Mahershala Ali
Meilleurs scénario et second rôle masculin, Golden Globe 2019

8 €

Ceci pourraît vous intéresser

Recevez notre newsletter