Cinéma, Conférence

Festival A travers champs

Au Centre culturel de Libramont Réservation

Dans le cadre du festival « À travers champs », la MCFA en Haute-Lesse, le Centre culturel de Libramont et le GAL Nov’Ardenne mettent la ruralité à l’honneur, avec la diffusion du film « Au nom de la terre ».

La projection sera suivie d’une table ronde autour du thème : “L’agriculture, une histoire / une affaire de famille ?” En présence de représentants de l’UAW, de la FWA, d’Agricall, du SEREAL et de la FUGEA. La table ronde sera animée par Virginie Hess.

« Au nom de la terre »

Pierre (Guillaume Canet) a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l’exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et de ses enfants, il sombre peu à peu…

Si le film porte un regard humain et lucide sur l’évolution socio-économique du monde agricole européen de ces 40 dernières années, il n’en reste pas moins construit comme une saga familiale, tragique, inspirée de la propre histoire du réalisateur Edouard Bergeon. En s’attachant à retracer la réalité vécue par les proches de Pierre, « Au nom de la terre » évoque ce réseau familial et social qui rend possible la vie de la ferme derrière les bâtiments, derrière les investissements, derrière le quotidien et derrière la figure tutélaire de l’agriculteur.trice. Quelles sont les réalités vécues par ces personnes ? Quelles évolutions passées et futures au sein de ces réseaux d’entraide ?

C’est ce fil que nous proposons de dérouler lors de la table ronde qui suivra la projection : “L’agriculture, une histoire / une affaire de famille ?”

Le Festival

Depuis 2008, tous les deux ans, le Festival propose une sélection de regards de cinéastes sur la ruralité à travers des films de fiction ou des documentaires. Sur ce qui la compose, la caractérise et cela partout dans le monde. Sur les questions qui s’y posent, parfois avec urgence. L’agriculture, les métiers de la terre, l’habitat, l’environnement, les ressources alimentaires, la mobilité, les services publics…

Les films qui ouvrent nos regards, avec la sensibilité de leurs réalisateurs sont nombreux depuis le début de l’histoire du cinéma.

Du 1er  au 29 mars 2020, pas moins de 23 Centres culturels et/ou salles de village, répartis dans les provinces de Namur et de Luxembourg, vous accueilleront : Anhée, Beauraing, Bièvre, Ciney, Dinant, Durbuy, Erezée, Forzée, Hastière, Havelange, Hotton, Houffalize, Houyet, La Roche, Libramont, Manhay, Marche-en-Famenne, Nassogne, Rendeux, St-Hubert (Vesqueville), Tellin, Tenneville, Rochefort. Autour d’une trentaine de films, de rencontres avec les réalisateurs, d’échanges entre citoyens, de moments conviviaux, d’expositions, de débats, de dégustations de produits locaux, avec le concours de nombreuses associations locales, le Festival permettra de mieux comprendre et de participer à la transformation et à l’évolution en cours ou à venir de « ces ruralités » aussi diverses.

Et par ici

Deux autres projections sont organisées sur le territoire du GAL Nov’ardenne : une à Vesqueville (« Plogoff, mon amour ») et une à Tellin (« Les Agronautes »).

Toutes les infos en cliquant sur l’image ci-dessous :

festival-atraverschamps.be

MCFA Haute-Lesse

GAL Nov’Ardenne

Entrée : 5 €
Réservation

Ceci pourraît vous intéresser

Recevez notre newsletter