Cinéma, Coup de coeur cinéma

At Eternity’s Gate

Cinépointcom Libramont

Un voyage dans l’esprit et l’univers d’un homme qui, malgré le scepticisme, le ridicule et la maladie, a créé l’une des œuvres les plus incroyables et admirées au monde. Sans être une biographie officielle, le film s’inspire des lettres de Vincent Van Gogh, d’événements de sa vie, de rumeurs et de moments réels ou purement imaginaires.
Il fallait bien du cran pour s’attaquer à la figure de Van Gogh au cinéma, après le chef-d’oeuvre de Pialat. Et pourtant, Julian Schnabel, lui-même peintre, et déjà auteur d’un film sur Basquiat, relève haut la main ce pari risqué.

At Eternity’s Gate (…) cherche (…) à traduire le rapport qu’entretint Van Gogh avec son art, dans un moment où il est sujet à des hallucinations, et à une fièvre artistique sans précédent. Le film fascine par les partis pris narratifs et plastiques qu’il adopte pour transmettre le geste créatif – son urgence et son inassouvissement – en même temps que l’état mental par lequel il advient. (Véronique Cauhapé, Le Monde)

De Julian Schnabel (USA/FR, 2018, 1h51, VOSTFR)
Avec Willem Dafoe, Rupert Friend, Oscar Isaac
Prix d’interprétation masculine, Mostra de Venise 2018
8 euros

Ceci pourraît vous intéresser

Recevez notre newsletter