Agatha, ma voisine détective

Un film d’animation de Karla Von Bengson | Danemark, 2018, 1h17, version française

Jeune ado, Agatha Christine vient d’emménager dans une petite ville où elle compte bien poursuivre son activité préférée : résoudre des enquêtes. Parée de son costume démodé et de ses gadgets d’un autre temps, elle part en quête d’énigmes à élucider. Et l’occasion se présente très vite lorsqu’elle se rend à l’épicerie du coin pour y afficher sa carte de visite… Entre les vols réguliers dont se plaint le commerçant et le comportement étrange d’un jeune skateur qui n’est autre que son voisin Vincent, Agatha comprend rapidement qu’il y a là une affaire pour elle…
Agatha Christine renvoie bien sûr à Agatha Christie, la célèbre auteure britannique de romans policiers. Un tel écart historique entre les deux personnages permet à la réalisatrice de faire ressortir avec force le côté un peu décalé de cette fillette qui sort tout juste de l’enfance et cherche à s’affirmer envers et contre les attentes familiales. Le jeu sur les couleurs participe aussi à la traduction de ce décalage, avec un univers quotidien tout en teintes pastelles et des séquences en noir et blanc propres au film noir des années 50. Enfin, l’introduction d’une créature fantastique qui vit secrètement aux côtés d’Agatha marque quant à elle les frontières poreuses qui peuvent exister entre réalité et imaginaire à cet âge de la vie.

À partir de 8 ans.

Aspects pédagogiques à exploiter
L’enquête policière
Réalité et imaginaire
La sortie de l’enfance
Les références au film noir

Au cinépointcom de Libramont, la semaine du 12 décembre

Prix par élève : 4 €

Ceci pourraît vous intéresser

Recevez notre newsletter